Abigayle Kyte démantèle les mythes courants sur la perte auditive

Photo par Shayna Douglas de Mae Media

Abigayle Kyte est née avec une audition déficiente. La perte auditive congénitale est partagée par toutes les générations de sa famille, de son grand-père à ses neveux. 13 membres de sa famille, y compris ses frères et sœurs et son père, sont malentendants. Au cas où vous l’auriez manqué, son frère Johnny a partagé son histoire avec nous l'année dernière!

Dans sa famille, être malentendant est la norme, mais dans le monde extérieur, vivre avec une déficience auditive n’est pas sans difficultés. Abigayle a dû faire face à des difficultés dans les situations sociales et, plus récemment, à interagir avec des personnes portant des masques à cause de la COVID-19. Aujourd’hui âgée de 23 ans, elle assume les responsabilités et les défis normaux de la vie en tant que jeune adulte, tout en continuant à vivre avec une déficience auditive.

Nous avons demandé à Abigayle de jouer le rôle de « chasseuse de mythes », en démontant certains des mythes les plus courants liés à l’audition, et la vérité qui se cache derrière, de son point de vue!

Mythe : Les appareils auditifs vous permettront de retrouver une audition normale.

Réalité : Les appareils auditifs ne peuvent pas rétablir une audition normale, mais ils peuvent vous aider à mieux entendre. Les appareils auditifs peuvent contribuer à amplifier les sons qui entrent dans l’oreille, ce qui peut vous aider à entendre ce qui vous manquait.

Mythe : Seules les personnes âgées souffrent de perte auditive.

Réalité : Tout le monde peut être atteint d’une perte auditive - moi-même et les membres de ma famille atteints d’une déficience sont tous nés avec. J’ai également d’autres amis qui ont développé une perte auditive après avoir été malades pendant leur enfance. De nombreux facteurs peuvent entraîner une perte auditive et cela peut arriver à tout âge.

 
Photo par Shayna Douglas de Mae Media

Mythe : On ne peut pas réussir ou faire du sport avec une perte auditive.

Réalité : Le sport m’a aidé à grandir en étant malentendante. C’était parfois difficile dans les situations sociales, mais le sport m’a aidé à me faire des amis et à être indépendante. Je porte mes appareils auditifs lorsque je fais du sport, mais je pourrais également le faire sans. Mon oncle Jim a été la première personne malentendante à jouer en LNH. Cela montre simplement que la perte auditive ne vous empêche pas de faire tout ce que vous voulez, en particulier de faire du sport.

 

Mythe : Tous les malentendants peuvent lire sur les lèvres.

Réalité : Tout le monde ne peut pas lire sur les lèvres, les gens perdent leur audition à des moments et à des âges différents, il peut donc être plus difficile pour certaines personnes malentendantes d’apprendre à lire sur les lèvres. Il faut du temps et de l’entraînement pour apprendre à lire sur les lèvres. Il y a des personnes malentendantes qui sont très douées et beaucoup qui ne le sont pas.

Mythe : Les aides auditives sont encombrantes. Tout le monde les remarque.

Réalité : La plupart des gens que je rencontre ne se rendent même pas compte que je porte des appareils auditifs, à moins que je ne les montre du doigt, car ils sont petits et compacts. La technologie des appareils auditifs d’aujourd’hui se décline en différents types et tailles, mais ils sont tous minces et peuvent passer inaperçus si vous le souhaitez.

Mythe : la perte auditive n’affecte que la personne qui en est atteinte, pas ses proches.

Réalité : La perte auditive affecte vos proches ainsi que vous-même. La perte d’audition peut avoir un effet négatif sur la communication et les interactions avec les proches. Il peut y avoir de la frustration et du stress pour la personne aimée, lorsqu’elle doit faire face au changement que crée la perte auditive. Les proches peuvent ressentir l’effet de la perte auditive lorsqu’ils sont frustrés à force de se répéter, et se sentir ignorés et séparés à cause de la perte auditive. Il est important que, face à une perte auditive, la personne qui en est atteinte et ses proches communiquent beaucoup et soient gentils les uns avec les autres pendant cette transition.

 

By Starkey Canada

Archive